Aimants thérapeutiques pour soulager vos douleurs

Calmer vos douleurs avec nos aimants thérapeutiques - Axmag

AXSTORE met à votre disposition une large gamme d’aimants médicaux, pour pratiquer chez soi la magnétothérapie. Ces aimants thérapeutiques sont rigoureusement sélectionnés. Leur puissance garantit l’efficacité du champ magnétique, et la qualité de leur revêtement de surface offre un gage d’innocuité. Constitués de terre rare de grande qualité, les aimants médicaux sont proposés pour soulager des douleurs, que ce soit des algies articulaires type arthrose ou des phénomènes inflammatoires aigus. Ils sont disponibles sous différentes formes, comme des lingots ou des pastilles de diamètres différents. Ils peuvent donc s’appliquer sur toutes les parties du corps.

  • Soulage les douleurs de : Nuque - Dos - Épaule - Bras - Coude - Main - Doigts - Hanche - Cheville- Pied - Orteils
  • Tous types de douleurs : Articulaires - Musculaires - Chroniques - Hématomes

Comment ça marche et quels sont les bienfaits ?

Affichage 1-6 de 6 article(s)

Sommaire

 

Comment ça marche et quels sont les bienfaits ?

De nombreuses études scientifiques ont ainsi mis en évidence l’effet bénéfique des champs magnétiques sur la santé. C’est pourquoi ils sont proposés dans des affections aussi variées que le stress, les troubles du sommeil ou encore les douleurs chroniques de la polyarthrite ou de la fibromyalgie. Découvrez pourquoi et comment essayer de soulager les douleurs avec des aimants thérapeutiques.

 

Aimant thérapeutique pour soulager : mythe ou réalité ?

Durant des siècles, les médecines traditionnelles, comme la médecine chinoise, se sont opposées à la médecine conventionnelle sur la notion de « fluide énergétique ». Des sciences comme l’acupuncture prétendaient rééquilibrer les courants électriques et magnétiques de l’organisme pour soulager la douleur sans médicaments. La médecine allopathique a longtemps réfuté cette approche. Mais cette opposition n’a plus lieu d’être aujourd’hui. Non seulement, la science reconnaît l’existence de ces flux d’énergie, mais la médecine les utilise tous les jours. C’est vrai aussi bien dans un but diagnostic (électrocardiogramme, électroencéphalogramme, IRM) que thérapeutique. Différentes études randomisées prouvent ainsi l’effet biologique des ondes magnétiques. L’utilisation d’aimants médicaux reprend ces principes de magnétothérapie.

 

C’est quoi la magnétothérapie par aimant médical ?

La magnétothérapie met à profit les bénéfices reconnus des champs magnétiques, pour essayer de soigner des douleurs ou des problèmes chroniques. Elle se réalise par apposition d’aimants thérapeutiques sur le corps, au plus près des lésions constatées. Il faut alors choisir des dispositifs suffisamment puissants pour fournir un champ magnétique homogène et significatif. Même si un aimant thérapeutique n’est pas reconnu comme un dispositif médical au sens légal, il permet de booster et de réguler le fonctionnement cellulaire et le métabolisme.

 

Quels sont les bienfaits d’un aimant médical sur l’organisme ?

Plusieurs études scientifiques randomisées ont prouvé que les champs magnétiques de faible intensité interfèrent positivement avec le vivant.

 

La magnétothérapie pour soulager les douleurs

Une méta-analyse de 2020 souligne l’efficacité des champs electromagnétiques pour calmer les douleurs musculo-squelettiques, sans effets secondaires. Une étude de 2021 estime même que les effets positifs portent dans 64% des cas aussi bien sur la douleur que sur la fonctionnalité musculaire. Cet effet antalgique de l’aimant médical associe deux actions synergiques : -une action antalgique directe sur le potentiel d’action des fibres C du nerf sensitif ; -et une action anti-douleur indirecte en stimulant les vaisseaux. Cet effet accélère le drainage des déchets et des toxines produits par la lyse cellulaire de tout processus inflammatoire.

 

La magnétothérapie pour réparer les métabolismes cellulaires

Les aimants médicaux agissent sur des mécanismes tissulaires aussi différents que la réparation ostéo-articulaire (tendinite, formation du cal d’une fracture, arthrose…), la cicatrisation cutanée ou encore la récupération musculaire. La simple stimulation des vaisseaux sanguins contribue à booster la vascularisation locale par angiogenèse. Cet afflux de sang supplémentaire amène aux tissus plus d’oxygène, de vitamines et de co-enzymes, d’où un meilleur fonctionnement.

 

La magnétothérapie pour rééquilibrer le rythme circadien

Les études menées par la NASA ont prouvé qu’un faible champ magnétique favorise une bonne santé. Il accélère les mécanismes de réparation et de croissance cellulaire. Il contribue aussi à la régulation des grands rythmes (sécrétions hormonales, rythme circadien…). C’est ce qui pourrait justifier l’intérêt des aimants thérapeutiques pour aider au traitement de maladies chroniques comme l’insomnie, les troubles de l’humeur ou encore des dysfonctionnements hormonaux.

 

Comment fonctionne un aimant thérapeutique ?

Comme tout aimant, l’aimant médical comprend deux polarités :

  • Le Pôle Nord, équivalent du Yang en acupuncture, possède une fonction décontractante. L’effet se fait par rééquilibrage des champs magnétiques
  • Le Pôle Sud, équivalent du Yin en acupuncture, procure une action antalgique

Pour bien utiliser un aimant médical, le patient dispose de deux alternatives :

  • Le mode polarités inverses met à profit l’effet antalgique du champ magnétique en plaçant les deux aimants de part et d’autre de la zone douloureuse, l’un face sud contre la peau, l’autre face nord.
  • Le mode acupuncture utilise les propriétés différenciées de chaque pôle, avec une application unilatérale selon l’effet voulu. Si plusieurs aimants thérapeutiques sont mis en place, ils sont tous orientés de la même manière.

 

Qui peut porter un aimant néodyme thérapeutique ?

Partant des études scientifiques montrant l’efficacité des champs magnétiques sur certains processus, on a proposé les aimants pour les pathologies associées. La magnétothérapie peut s’envisager après consultation d’un professionnel de santé, afin de déterminer la cause précise du problème médical.

 

Aimant thérapeutique : approche préventive

Nul besoin d’être malade pour bénéficier de la vertu des aimants. Le rééquilibrage des centres magnétiques permet de proposer un aimant médical pour améliorer le bien-être, l’équilibre énergétique, ou la magnétisation. L’action reconnue sur la réparation cellulaire amène de nombreux sportifs à utiliser les aimants pendant ou après l’effort, pour éviter toute souffrance musculaire. Cet usage semble limiter le risque de crampes et améliorer les performances.

 

Aimant médical : approche curative

Après diagnostic médical, l’aimant thérapeutique peut être proposé comme complément sur les problèmes de sommeil ou de stress, les douleurs chroniques, les inflammations récurrentes, certains troubles osseux avec déminéralisation, la rééducation visuelle, la lutte contre le tabagisme, le contrôle du poids, … Selon la gravité et l’intensité des symptômes, la magnétothérapie peut être associée à d’autres traitements allopathiques ou naturels, sans risque.

 

Quelles sont les contre-indications au port d’aimant néodyme ?

Même si l’aimant thérapeutique n’est pas un dispositif médical au sens de la loi, il en adopte la philosophie et les usages : « Primum non nocere » , en premier, ne pas nuire. A l’exception de rares cas d’allergie, les aimants magnétiques n’ont d’ailleurs jamais montré d’effets secondaires néfastes pour la santé. Ils sont toutefois contre-indiqués chez un certains patients, notamment : les enfants et les femmes enceintes ou allaitant leur bébé, par principe de précaution ; les porteurs d’un dispositif médical type pace-maker, pompe à insuline, neuro-stimulateur, appareil auditif…, compte tenu des risques d’interférences électro-magnétiques.

Comment choisir un bon aimant médical adapté ?

Sur le plan structurel et chimique, un aimant médical ne diffère pas d’un aimant classique. La plupart contiennent des terres rares et des composés ferro-magnétiques. Un aimant thérapeutique doit toutefois répondre à certaines spécificités afin d’agir efficacement, sans nuire. Un aimant est dit "thérapeutique" lorsqu'il est utilisé à des fins médicales de bien-être. Il doit pour cela posséder plusieurs propriétés.

 

Quelle puissance pour un aimant médical ?

La puissance d’un aimant se définit par sa force d’attraction (en kilo) et la puissance de son champ magnétique (exprimée en Gauss ou en Tesla). Il convient de vérifier à chaque fois le champ au contact et le champ au cœur, dont les valeurs diffèrent. On estime qu’un aimant médical de 14 000 Gauss délivre un champ magnétique suffisant pour agir. Le bénéfice d’un aimant plus puissant, au-delà de 15 000 Gauss, semble résiduel, avec le risque d’être plus fragile. Il semblerait d’ailleurs que des champs magnétiques trop élevés puissent avoir des effets néfastes. Ce risque n’existe pas en revanche avec les aimants médicaux, parfaitement sûrs et sans risques.

 

Quel revêtement pour un aimant thérapeutique ?

Tout aimant utilisé en magnétothérapie sur la peau doit garantir un revêtement limitant les risques d’allergie ou d’intolérance. Certains matériaux, comme le nickel, sont plus fréquemment associés à des risques d’allergies de contact. Inversement, un placage en or fin ou un revêtement en titane sont le plus souvent parfaitement tolérés.

 

Quelle forme d’aimant pour une magnétothérapie efficace ?

L’idéal est de choisir un aimant thérapeutique à bords arrondis, apte à épouser les contours cutanés sans marquer la peau. Il doit pouvoir se manipuler aisément, et se laver facilement avant séchage. L’idéal est d’avoir un matériau perspirant pour lequel l’adhésif laisse peu de traces. Un nettoyage régulier à l’alcool permet de désinfecter l’aimant, tout en éliminant les éventuels résidus de colle. Un soin attentif doit être porté à cet adhésif médical, qui doit être respirant et non irritant, de préférence hydrofuge et suffisamment performant pour tenir plusieurs heures.

 

Comment utiliser un aimant thérapeutique sans erreur ?

Bien utiliser un aimant thérapeutique suppose en amont de bien comprendre le mal à traiter. Un diagnostic médical est souvent nécessaire, pour expliciter le mécanisme de la douleur : s’agit-il d’une inflammation des tissus mous ? d’une stimulation nociceptive douloureuse ? d’une contracture musculaire ? Une fois ce diagnostic médical établi par un professionnel, le patient doit choisir l’aimant Néodyme adapté en termes de forme et de dimension. Il convient de bien différencier :

  • le Pôle Nord : tonifiant et décontractant
  • Pôle Sud : anti-inflammatoire et antalgique.

L’aimant doit être collé sur tout l’adhésif spécial. Pour placer correctement un aimant Néodyme, le patient peut s’aider d’un schéma d’acupuncture, ou d’un simple toucher pression sur son corps pour déterminer la zone la plus douloureuse appelée « loco doloris ». Le patient peut alors coller l’aimant en appuyant fermement sur la peau, après avoir vérifié une dernière fois la polarité : pour la décontraction musculaire, la face nord avec poinçon doit être plaquée sur la peau ; pour l’effet antidouleur, la face sud doit épouser les reliefs cutanés. La durée d’action conseillée va de quelques heures à quelques jours, selon l’ancienneté et l’intensité des lésions. Une action d’au moins 30 minutes est conseillée en usage régulier, durant au moins 3 à 6 semaines.

Comment utiliser les aimants thérapeutiques Axmag

J’ai des douleurs chroniques ou aigües : comment les soulager naturellement ?

Il est important de choisir son aimant en fonction de la pathologie à traiter, et de la zone anatomique visée.

 

Comment essayer de soigner la douleur au genou naturellement par aimant médical ?

La douleur au genou, ou gonalgie, peut être d’origine aiguë (entorse du genou, distension ligamentaire, rupture des ligaments croisés, hématome, chirurgie du genou…) ou chronique (instabilité ligamentaire, signe du tiroir, arthrose ou gonarthrose…). Généralement, des pastilles de 23 mm sont idéales pour cette articulation, avec si besoin un renforcement par un bandage ou un stripping. Les douleurs aiguës sont toujours associées à un phénomène inflammatoire prédominant. Les aimants thérapeutiques doivent donc être positionnés pôle sud contre la peau, en mode acupuncture. Sur une chirurgie récente, il faut éviter de les placer directement sur la cicatrice, ni à proximité des agrafes chirurgicales.

 

Peut-on soulager naturellement des douleurs articulaires par aimant médical ?

Les aimants thérapeutiques sont conseillés pour toutes les autres articulations, même les plus grosses, type hanche ou épaule. Il est ainsi possible de prendre en charge l’inflammation d’une arthrose, d’une arthrite, d’une polyarthrite voire d’une fibromyalgie. Chaque pastille doit être laissée au minimum 30 à 40 mn, face sud contre la peau. Certaines pathologies chroniques et anciennes avec rétraction articulaire et contraction musculaire peuvent justifier l’usage du Pôle Nord de l’aimant.

 

Comment tenter de soigner le mal de dos naturellement par aimant thérapeutique ?

Le mal au dos peut s’exprimer sous différentes formes, comme des douleurs cervicales, un lumbago type douleurs lombaires, un tour de rein, un torticolis ou un problème de sciatique. Même si la douleur irradie, le point de départ est souvent très localisé, rendant les pastilles de 23 mm suffisantes.

    Sur les phénomènes aigus comme les névralgies, le processus inflammatoire domine. Il faut placer la face sud de l’aimant le long du cheminement nerveux.
    Sur le mal de dos chronique, ce sont souvent les contractions qui prédominent, en accentuant les pincements du disque inter-vertébral. Le patient doit donc placer la face Nord de l’aimant thérapeutique sur la zone contractée, qui apparaît plus dure et plus sensible à la palpation/pression.

 

Peut-on soigner naturellement un poignet douloureux par aimant thérapeutique ?

Les douleurs à la main sont souvent associées à des troubles ostéo-articulaires (arthrose, rhizarthrose, entorse du poignet …) ou neurologiques (canal carpien..).

    En curatif, les aimants thérapeutiques cherchent à soulager un processus inflammatoire, grâce au Pôle Sud. C’est intéressant sur toute algie aggravée par l’effort (bricolage, travail sur ordinateur…).
    En préventif, les aimants médicaux permettent de décontracter les muscles et les tendons (Pôle Nord), et d’atténuer les tensions sur les fléchisseurs du doigt. C’est une solution recommandée en prévention d’un canal carpien, par exemple avec le port d’une orthèse nocturne en période de repos. Il est alors plus sage de privilégier des aimants peu épais, type micro-pastilles, pour maintenir une contention efficace du poignet.

Un traitement similaire peut s’envisager pour une cheville douloureuse ou des douleurs au pied.

 

Peut-on calmer naturellement la migraine par aimant médical ?

Soigner un mal de tête par aimants demande au préalable à en déterminer la cause : migraine idiopathique, sinusite chronique, mal de dents, douleurs cervicales… Repérer les points algiques principaux apporte un élément de réponse : au-dessus du nez pour une sinusite, en avant des tempes pour une migraine vasculaire, à hauteur des mâchoires pour des douleurs dentaires… Les champs magnétiques sont sans danger pour le visage et la boîte crânienne. Le mieux est de privilégier des micro-pastilles (5mm), en mode acupuncture antalgique (face sud contre la peau). Il faut compter au moins 30 minutes pour retrouver une forme de quiétude et de repos réparateur.

 

Je souffre de stress et d’angoisse : l’aimant thérapeutique peut-il calmer l’anxiété ?

Le stress est une pathologie complexe et multifactorielle, nécessitant le plus souvent un rééquilibrage des champs d’énergie. Les aimants thérapeutiques sont susceptibles d’agir de deux manières pour diminuer le stress sans médicaments.

    Pour agir sur la source du stress, les physiothérapeutes suggèrent de cibler le plexus cardiaque localisé juste en-dessous du sternum. Il ne doit pas être confondu avec le plexus solaire placé sous le nombril. L’importance du plexus cardiaque dans le stress est mise en avant par toutes les médecines orientales (médecine chinoise, acupuncture, médecine ayurvédique). On conseille un aimant Néodyme unique de grande taille, en plaçant son pôle Nord contre la peau de la pointe sternale, ou la pose de deux aimants en polarité inversée. Le même usage est recommandé pour aider au sevrage tabagique ou pour maigrir sans effort, en complément d’une bonne hygiène de vie.
    Pour agir sur les conséquences psychosomatiques de l’anxiété, le but est notamment de soulager les contractures musculaires. Il faut privilégier les pastilles ou lingots, à poser sur les régions du dos dures et contractées. Le Pôle Nord doit être plaqué sur le point douloureux, au minimum 30 à 40 mn par jour.

 

J’ai peur des souffrances après une opération : l’aimant thérapeutique peut-il aider ?

Toute opération génère une inflammation, et donc des douleurs post-opératoires. Elles sont d’autant plus fortes que le délabrement tissulaire est marqué (peau, muscles, tendons…) ou que la chirurgie porte sur des tissus très innervés (comme la chirurgie orthopédique des hanches, du genou, du pied…). Cette inflammation peut durer tout au long du processus cicatriciel, qui peut être de plusieurs semaines à plusieurs mois sur une fracture (traitement par ostéosynthèse) ou la pose d’une prothèse. La pose d’aimants médicaux a pour but de favoriser les suites post-opératoires, en calmant les douleurs péri-cicatricielles et en accélérant le drainage des hématomes ou des œdèmes. Il est important de bien désinfecter les aimants à chaque utilisation, et de ne pas les poser sur les fils de suture ou sur les agrafes. Les champs magnétiques accélèrent aussi la cicatrisation et la réparation osseuse, aidant à une récupération fonctionnelle plus rapide.

 

Mes névralgies me font souffrir : les aimants peuvent-ils les apaiser ?

Les névralgies traduisent le plus souvent une stimulation excessive des nerfs, que ce soit sur le visage (névralgie faciale) ou sur le corps (névralgie sciatique ou sciatalgie, névralgie pudendale, névralgie d'arnold). Le diagnostic médical permet d’en comprendre la cause, qui peut être inflammatoire (cas le plus fréquent pour la névralgie faciale) ou compressive (cas le plus fréquent d’une lombosciatalgie). Un lingot Néodyme permet d’atténuer les douleurs d’origine nerveuse, sous réserve de choisir la bonne polarité et de bien suivre le trajet nerveux ou les points de convergence nerveuse (ganglions nerveux).

    Pour une névralgie faciale, il faut placer l’aimant (pôle sud) le long du nerf trijumeau, en ciblant prioritairement le ganglion de Gasser, à proximité des tempes.
    Pour calmer une sciatique, il est habituel de placer les aimants (face sud) le long du trajet nerveux, et des aimants face nord sur les racines lombaires en cas de contractures musculaires concomitantes.

 

Je souhaite rééquilibrer mon corps : quel aimant médical choisir ?

Dans le prolongement de l’acupuncture ou des médecines traditionnelles, de nombreux patients ressentent un déséquilibre énergétique avec perte du tonus, sensation de mal-être, douleurs ou courbatures chroniques… Les aimants magnétiques permettent de cibler les principaux centres énergétiques, comme le plexus solaire, le plexus cardiaque, la voûte plantaire ou le tragus de l’oreille. Si la pose d’aimants médicaux ne remplace pas une bonne hygiène de vie, elle aide à accompagner un travail sur soi-même, avec un poids mieux régulé, un stress diminué et une recherche accrue de bien-être physique et psychique.

 

Combien de temps laisser des aimants médicaux ?

Le temps d’action nécessaire dépend à la fois de l’ancienneté des algies, de la profondeur des lésions et de l’intensité de la douleur. Tablez sur au moins 30 à 40 mn par jour durant environ un mois. L’usage quotidien ne provoque ni effets secondaires, ni accoutumance. Dans certains cas, la douleur ou l’inflammation augmentent lors de la première application des aimants thérapeutiques. Paradoxalement, cela traduit une action rapide avec poussée de l’angiogenèse (néovascularisation par le micro-courant électrique). Il ne faut pas hésiter à retirer l’aimant, à laisser reposer la zone quelques heures, avant de recommencer en augmentant progressivement la durée. Peu à peu, la vascularisation va s’équilibrer. Une fois les médiateurs de l’inflammation et les débris cellulaires drainés, il n’y a plus de douleur.

 

Comment augmenter l’action d’un aimant thérapeutique ?

L’un des secrets d’une magnétothérapie réussie consiste à délivrer un champ magnétique constant, au plus près de la zone à traiter. C’est pourquoi tout dispositif aidant à plaquer l’aimant médical va accroître son effet, et améliorer le résultat final. En fonction de la zone douloureuse à traiter, le patient peut ainsi opter pour une genouillère, une ceinture lombaire, un gilet postural, une orthèse, une coudière… Vérifier les points d’acupuncture pour mieux les cibler permet de combiner l’effet électro-mécanique et les vertus du champ magnétique, d’où un effet anti douleurs synergique.

 

Comment entretenir un aimant thérapeutique ?

Un aimant médical est en principe très résistant, mais il convient de respecter quelques précautions pour conserver son efficacité et ses performances. D’un point de vue mécanique, il faut éviter les chocs ou les rayures, qui pourraient le fragiliser et à terme le casser. Il ne faut pas approcher les aimants entre eux, et être vigilant à ne pas les rapprocher d’autres sources électro-magnétiques comme un téléphone portable ou du matériel informatique. D’un point de vue médical, il est important de nettoyer les aimants de magnétothérapie à l’eau savonneuse tiède, ou de les désinfecter. L’alcool à 90°C permet aussi de décoller des zones d’adhérences ou une fine pellicule collée. Un séchage avec un tissu doux, type micro fibres, est alors conseillé avant rangement.