RÉFLEXOLOGIE PLANTAIRE ET SEMELLE MAGNÉTIQUE

Publié le : 01/07/2019 - Catégories : LA MAGNÉTOTHÉRAPIE , LES ORTHÈSES

RÉFLEXOLOGIE PLANTAIRE ET SEMELLE MAGNÉTIQUE  

 

 

 

 

 

Il nous rappelle combien il est essentiel de prendre soin de son corps, mais aussi de son esprit, les deux étant intrinsèquement liés.

Or, pris dans un monde qui va trop vite, on les néglige bien trop souvent !

Pas le temps, pas le courage, ni même la force pour... moult excuses se succèdent. Il existe pourtant des méthodes à la fois bénéfiques et agréables, pensées pour atteindre cet objectif tant convoité de bien-être.

Facilité et efficacité ? Semelle acupression ! Eh oui ! C’est ce que vous proposent les semelles magnétiques disposant de points d’acupression et associant réflexologie et magnétothérapie !

Voyons de plus près de quoi il en ressort. 

 

semelle-magnetique 

Semelles magnétiques confort

 

 

Pour remonter à l’origine de cette pratique, il nous faut voyager dans le temps et dans les civilisations antiques.

L’une des premières traces du recours à cette médecine douce a été trouvée en Egypte autour de 2330 av. J.-C., à Saqqarah, dans la tombe du médecin Ankmahor. On y voit à la fois la représentation de la réflexologie plantaire et palmaire et des hiéroglyphes mettant en scène un dialogue entre le patient qui s’exclame : « Ne me fais pas mal » et le praticien de répondre : « Je ferai en sorte que tu me remercies. » On y trouve déjà l’idée d’un mieux-être à la suite d’une séance.

Ankmahor-reflexologie

A peu près à la même période, on retrouve la pratique en Chine, un proverbe chinois nous apprenant d’ailleurs que : « Lorsque l’on touche aux pieds, on touche à l’âme. » 

Dans les Amériques, on la retrouve au Sud avec les Incas, un savoir qui aurait été transmis aux civilisations autochtones du Nord, pour qui ces connaissances relèvent d’un art sacré reliant l’homme à l’univers.

Ces mêmes idées, qui placent les pieds au centre de toute considération, se retrouvent en Inde et plus généralement en Asie. 

Au final, quelle que soit l’origine exacte de la réflexologie plantaire, l’on retrouve au sein de chacune de ces civilisations une certaine philosophie du corps et de l’esprit, prônant un retour à une énergie rééquilibrée, en harmonie et en lien avec la nature. 

Une carte du corps humain, avec des points réflexes renvoyant à des zones et organes spécifiques, a été ainsi dressée sur la plante des pieds (dans la pratique, l’on parle alors de réflexologie plantaire), mais aussi sur la main (dans ce cas, on parle de réflexologie palmaire).

 

Les pieds (ainsi que les mains) se font le véritable miroir de notre corps. Notons que bien que cette méthode soit également appliquée sur l’oreille, la réflexologie plantaire est plus répandue, et c’est cette dernière qui nous intéresse ici.

En parcourant et stimulant ces points réflexes, on cherche, par ce savoir préservé avec les générations, à réinstaurer l’équilibre physique, mental et spirituel. Cette technique permet de définir ce qui pose problème et soulager des douleurs et malaises existants. 

Les bienfaits de la réflexologie plantaire sont multiples. Ce qui vient immédiatement à l’esprit, c’est déjà la sensation apaisante et agréable que peut procurer un massage.

Son action sur la diminution de stress et tensions est réelle, et elle procure un état général de relaxation ainsi qu’une détente profonde.

Elle permet, de plus, de faciliter la circulation sanguine et favorise l’élimination de toxines. Elle peut encore agir comme un booster de métabolisme et de niveau d’énergie.

En travaillant sur des points précis, on peut apaiser maux de tête et de dos et autres douleurs musculaires.

La réflexologie plantaire s’avère efficace pour soulager les douleurs menstruelles. On y fait appel tout au long de la grossesse et même initialement pour favoriser la fécondation. Au cours de la grossesse, elle peut permettre de diminuer les problèmes d’indigestion récurrents chez la femme enceinte et est utile dans la lutte contre l’insomnie. Elle est même un grand soutien lors de l’accouchement ! 

On aurait bien tort de se passer de ces bénéfices. Si l’on n’a nullement le temps de se rendre en institut, on pourrait éventuellement penser à l’emploi de semelles magnétiques.

 

 

 

La magnétothérapie est une autre méthode alternative qui vise à alléger les douleurs et à privilégier la guérison par l’intermédiaire d’aimants.

De fins aimants de taille et de puissance variées sont en effet appliqués sur diverses zones de la peau. Ils peuvent être portés insérés dans des bijoux (bracelets, colliers...), dans des ceintures ou bandages à placer au poignet, au coude, à la cheville ou autres parties du corps (genouillères, ceintures lombaires, etc. existent à cette fin) ; ils peuvent de même être intégrés à l’intérieur d’oreillers, matelas ou couvertures.

On les trouve également dans des semelles magnétiques permettant de déployer l’ensemble de leurs bénéfices. 

Il est toutefois à noter que l’utilisation des aimants est déconseillée aux personnes portant un pacemaker ainsi qu’aux femmes enceintes de moins de trois mois. Elle est également contre indiquée lors d’utilisation d’appareils médicaux tels que défibrillateurs ou pompes à insuline.

Si une thérapie par les aimants est née, c’est que l’on pense, entre autres choses, que le champ magnétique issu de ces aimants a des effets bénéfiques, qu’il stimule le métabolisme, augmente la quantité d’oxygène disponible pour les cellules et dans les tissus, et qu’il neutralise l’acidité dans le corps.

La magnétothérapie aurait ainsi pour vertu d’améliorer la prolifération cellulaire, d’augmenter la circulation sanguine et de détendre les muscles.

Elle pourrait également accélérer la libération d’endorphines qui, à leur tour, interagissent avec des récepteurs du cerveau diminuant la perception de la douleur.

Les endorphines apportent en outre un effet de bien-être dans le corps, ce qui dans l’ensemble permet de diminuer le stress et aide dans la lutte contre la dépression.

On y a recours pour booster l’immunité et combattre l’inflammation. On pense également qu’elle activerait des points d’acupuncture et voilà pourquoi l’association semelle avec aimants et acupression se fait très intéressante.

En effet, les semelles magnétiques agissent directement sur les pieds qui, nous l’avons vu, sont une zone clé du corps humain.

 

 

Réflexologie-plantaire

Réflexologie plantaire

 

 

 

Les semelles magnétiques ont pour ambition de préserver un niveau optimal d’énergie et de confort tout au long de la journée.

Grâce à plusieurs nodules en relief (les aimants) présents sur chaque semelle magnétique et qui permettent un massage du pied en même temps que l’on se déplace, les points réflexes se trouvent naturellement stimulés.

Sur cette semelle magnétique, des aimants se trouvent en outre disposés avec précision et soin, et émettent des ondes magnétiques douces en vue d’éliminer l’effet d’inflammation, de détendre les muscles et de diminuer l’inconfort parfois ressenti lors de longues journées debout. Ils peuvent également augmenter la circulation sanguine.

En éliminant les douleurs corporelles et en aidant à lutter contre la fatigue, les semelles magnétiques tendent à améliorer l’endurance et sont un atout pour développer un bon équilibre et plus de souplesse. Les sportifs apprécieront également les bienfaits des semelles magnétiques confortables facilitant la récupération.

Dans certains cas, les semelles magnétiques peuvent aussi accélérer le processus de perte de poids.

Si cela ne peut aucunement être promesse et garantie de guérison, être bien chaussé apportera sans faille une sensation de bien-être général et de légèreté.

Une semelle magnétique ne remplacera pas non plus une séance de réflexologie plantaire chez un praticien, mais vous en offrira pour sûr certains bénéfices sans autre effort de votre part que de l’avoir au pied ! Plus d’une raison pour y trouver son intérêt !

 

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.